Quand Usain Bolt chambre le relais jamaïcain

Retraité des pistes d'athlé depuis les championnats du monde 2017 à Londres, Usain Bolt n'a pas pu s'empêcher de chambrer ses compatriotes du relais jamaïcain après leur contre-performance aux jeux du Commonwealth samedi dernier. 

"Est-ce que j'ai pris ma retraite trop tôt ? Hmmm". Le tweet est calibré. En bon fan de foot, Usain Bolt sait qu'il vient de mettre une lucarne. Débarqué à Gold Coast un peu plus tôt dans la semaine pour soutenir ses potes sprinters engagés dans cette édition australienne des Jeux du Commonwealth, l'homme le plus rapide de tous les temps a halluciné en regardant le relais 4x100m jamaïcain finir sur la dernière marche du podium derrière l'Angleterre et l'Afrique du Sud.

Cible principale, son disciple, Yohan Blake, leader de l'équipe de sprint depuis la retraite du maître, n'en menait pas large après la course. Surtout qu'il s'était lui-même loupé dans les grandes largeurs lors de l'épreuve individuelle programmée vendredi soir. Troisième en 10,03 secondes, Blake n'a rien su faire et s'est fait carjacker le podium par un doublé sud-africain (l'or pour Akani Simbine et l'argent pour Henricho Bruintjies). La lose. D'autant plus que la veille, sorti victorieux de sa demi-finale, il avait osé blaguer en annonçant qu'il ne pourrait pas rentrer au pays sans la médaille d'or. Raté

Une mauvaise vanne que Bolt lui avait soufflée quelques heures avant la course. "Il m'a envoyé un sms ce matin pour me dire qu'il croyait en moi, avouait Blake après sa demie. De m'en tenir à ce que je sais faire, ne pas trop réfléchir, foncer et finir le travail. Il m'a également dit : 'Tu dois gagner, tu dois faire de ton mieux ou tu ne pourras pas rentrer au pays". Encore raté. Cent mètres plus loin, le constat était sans appel pour Yohan Blake : "Usain va m'en mettre plein la tête parce qu'il attendait que je gagne l'or. Il a essayé de m'appeler mais j'ai éteint mon téléphone. Je voulais juste passer à autre chose et me concentrer sur le relais. Maintenant, je compte me planquer parce que je sais qu'il va venir me voir pour me charrier."

Et Usain de confirmer : "Je ne l'ai pas encore appelé. Je ne lui ai pas encore envoyé de message. J'attends de le croiser parce que je vais définitivement me foutre de lui ! Ce sera une belle conversation..." En attendant, Bolt a ambiancé les jeux du Commonwealth en jouant les DJ lors de la cérémonie de clôture comme dans les boîtes de nuit du coin. La foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit.

Par Paul Bémer, publié le 16/04/2018