Par Ugo Bocchi

Elvis pressé.

Il y a eu Forrest Gump qui a battu un record du monde sur le marathon de Londres en avril dernier. Il y a désormais Elvis Presley sur le marathon de Berlin. Ce week-end, Nikki Johnstone (déguisé en The King, vous l'aurez compris) a donc avalé les 42,195 bornes de la capitale allemande en 2h37:04. Il entre ainsi dans le Guinness Book des records en tant qu'humain déguisé en Elvis Presley le plus rapide sur la distance reine.

Depuis 2014, le record était tenu par Michael Wardian, coureur américain, qui avait terminé, lui aussi habillé en combinaison blanche, le marathon de Vegas en 2h38:04. C'est donc une sacrée performance pour Nikki Johnstone qui a amélioré l'ancien temps de référence d'une minute. Mais malheureusement pour lui, son exploit a été éclipsé par Eliud Kipchoge, qui a juste battu le record du monde du marathon le même jour.

Coureur écolo

D'ailleurs, à l'heure de débriefer sa course, Nikki Johnstone se compare à l'autre héros du jour et sort la carte de l'humour : 

"Kipchoge avait un avantage sur moi parce qu'il portait moins de choses sur lui (...) Je pensais que la course serait la partie la plus facile, mais j'ai fait un arrêt aux toilettes après 21 kilomètres et j'ai perdu mon groupe. J'ai perdu deux minutes pour enlever mon costume et le remettre ensuite."

Et puis surtout, le coureur allemand n'a pas oublié de remercier ses sponsors (Strava, Unsanctioned-Running et Asics) qui ont réalisé la prouesse de lui confectionner son costume d'Elvis en plastique recyclé. Car il faut le savoir : pour être homologué, ce record doit être établi avec, au moins, une perruque, des lunettes de soleil style "aviateur", des rouflaquettes et la combinaison "une pièce" blanche que le King affectionnait tant. Oui, ça aussi, c'est un exploit.