La Patagonie en images : une course extrême et des paysages sublimes vous invitent au voyage

Asics Logo

Oubliez les paysages en fond d’écran de vos ordinateurs ! Nous avons là une magnifique série photo tout juste rapportée de Patagonie par Xavier Thévenard et Benoit Girondel, runners professionnels de la team Asics et férus d’ultra-trail.

© Peignée Verticale / Timothée Nalet

Pour dire les choses franchement, l’ultra-trail est en quelque sorte la course à pied version hardcore. En pleine nature et sur de très longues distances en montagne, en forêt ou sur des plaines, la course se fait sur parcours parfois non-balisé mais toujours semés d’embuches.

“18 heures d'avion, 10 heures de voiture, 1 heure de bateau et une journée de marche depuis la France”

Pour ces deux fous de la course, il a fallu “18 heures d'avion, 10 heures de voiture, 1 heure de bateau et une journée de marche depuis la France” pour accéder à un immense territoire légendaire, aussi dangereux que sublime : la Patagonie.

© Peignée Verticale / Timothée Nalet

Surnommée “le Grand Sud”, la Patagonie est une terre immense partagée entre l’Argentine et le Chili, coupée en deux par l’imposante Cordillère des Andes qui se dresse à plus de 4000 mètres au dessus du niveau de la mer.

Si elle est habitée depuis plus de 10 000 ans, la Patagonie est aujourd’hui l’une des régions la moins peuplée au monde avec moins de quatre habitants au km2 (à peine plus qu’en Sibérie).

Forêts, prairies, glaciers, fjords, volcans actifs, îles et détroits… Ce territoire magique jouit de ressources naturelles inimaginables et rassemble tous les climats, des plus doux aux plus extrêmes. C’est là bas que Xavier Thévenard et Benoit Girondel ont décidé de courir nuit et jour, accompagnés du photographe Timothée Nalet. Ce dernier vous offre ses photos, avec ses commentaires en prime, pour un carnet de voyage qui ferait pâlir Forrest Gump.

Timothée Nalet : "Coucher de soleil sur la steppe Patagonienne et le Cerro Torre. La couleur de ces steppes a donné au drapeau de la Patagonie ses couleurs or et bleu."

© Peignée Verticale / Timothée Nalet

L'équipe au grand complet à Puerto Natales (de gauche à droite) : Cathy et Laurent Ardito, Xavier Thévenard et Benoit Girondel.

© Peignée Verticale / Timothée Nalet

La Patagonie ou la nature à l'état brut. Un paysage désert a accompagné les coureurs sur des kilomètres de lignes droites.

© Peignée Verticale / Timothée Nalet

Le magnifique pont de la Rutà Milodon, un des lieux traversés pendant les 80km de l'Ultra Fjord. Un paysage enchanteur qui masque les difficultés rencontrées par les coureurs : tourbières, pierriers, glaciers et autres obstacles naturels rendus encore plus hostiles par l'imprévisible climat de Patagonie.

C’est sur cette route que l’on trouve la mondialement célèbre Cueva del Milodon, où, en 1895, le pionnier allemand Eberhard Hermann a découvert la peau d’un animal gigantesque. Plus tard, les scientifiques ont confirmé qu’il s’agissait de la fourrure d’un milodon, paresseux géant qui avait élu domicile dans cette grotte il y a plus de 10000 ans.

Les majestueuses Torres del Paine ont été le théâtre principal de ce voyage. Prenant toutes les couleurs possibles, elles abritent une faune et une flore exceptionnels, dans un des endroits les plus préservés de la planète.

Forte de sa diversité, la Patagonie accueille en effets des espèces improbables. Condors, flamants ou colibri partagent terres et ciels avec les renards, les lièvres, pumas et autres lamas. À l’eau, on trouve des otaries, des dauphins de Commerson et des manchots. 

Histoire de laisser un peu de place à l'imaginaire, en dehors des animaux, les anciens habitants “humains” de Patagonie sont le point de départ de légendes fantastiques. C’est Antonio Pigafetta, survivant de l’expédition autour du monde de Magellan, qui raconte, à son retour en Europe en 1524, leur rencontre avec un “géant” si grand que “le plus grand de nous ne lui venait qu’à la ceinture”. Ce serait là l'origine du nom - toujours inexpliqué - “Patagonie” : “pied de géant”.

© Peignée Verticale / Timothée Nalet

© Peignée Verticale / Timothée Nalet

Benoit et Xavier contemplent les icebergs du Lago Grey, lac glaciaire issu de l'immense glacier éponyme.

C’est aussi en Patagonie que l’on trouve l’un des lacs les plus profonds de la planète : le Nahuel Huapi, célèbre pour ses 480 mètres de profondeurs. Avant de plonger, respirez un bon coup.

© Peignée Verticale / Timothée Nalet

La Patagonie se prête à la contemplation... même pour ces hyper-actifs que sont deux des meilleurs ultra-trailers du monde !

© Peignée Verticale / Timothée Nalet

Départ matinal pour les deux compères du Team Fuji Spirit. Se lever aux aurores en Patagonie est la meilleure chance de profiter de couleurs presque irréelles... Si les nuages le permettent !

© Peignée Verticale / Timothée Nalet

Quand Xavier et Benoit découvrent que le chemin qu'ils viennent d'emprunter était interdit aux coureurs... Oups..

© Peignée Verticale / Timothée Nalet

Une éclaircie aussi salvatrice pour le moral que brève sur les bords du Lago Grey. 5 minutes plus tard, c'est le déluge qui s'imposait. Si l'adage dit que le temps change vite en montagne... c'est un euphémisme sous ces latitudes !

© Peignée Verticale / Timothée Nalet

Le meilleur souvenir de leur voyage : quelques foulées devant les icebergs du Lago Grey. Un moment intense réservé à une poignée de chanceux. Il faut en effet compter 18h d'avion, 10h de voiture, 1h de bateau et 1 journée de marche depuis la France !

10 heures de voiture. © Peignée Verticale / Timothée Nalet

Une heure de bateau. © Peignée Verticale / Timothée Nalet

Merci à Timothée Nalet pour ses photos et ses commentaires, bravo à Xavier Thevenard et Benoit Girondel pour cette performance digne des plus grands. L'aventure Ultra-trail vous tente ? C'est sur le site d'Ultra Fiord que ça se passe. En attendant, Move it Move it ! 

V2 - PLS
  • 0