Ne cherchez plus, les meilleurs supporters du monde sont au Japon

Asics Logo

Danses de parapluies, tribunes qui tremblent sous le poids des ultras, courses hippiques aux airs de concerts pop… Vous ne rêvez pas, tout cela se passe bien au Japon !

Le Japon est un pays unique et surprenant en tout point, mais ses supporters valent à eux seuls l’aller-retour. Plus que la performance des athlètes sur le terrain, c’est le spectacle offert par les fans nippons qui vous fera vibrer. En quatre points, voilà pourquoi les supporters japonais sont nos préférés et méritent toute votre attention.

(c) Flickr - Geoff Leeming

La passion les anime

Vous avez déjà entendu parler des oendan ? Ces groupes d’ambianceurs placés au pied des tribunes lors des matchs de base-ball n’ont qu’un seul objectif : porter le public à ébullition.

Être oendan, c’est du sérieux : les groupes s’entraînent à l’école pour supporter au mieux l’équipe de l’établissement. Entre athlète ou oendan, il faut choisir, car leur mission est tout aussi physique !

Crédits image : Hiroaki Tanooka / Studiowork

Organisés, ils portent la tenue de l’école et sont souvent coiffés d’un bandeau marqué du logo de leur équipe. Pour que la magie opère en tribune, ils organisent un génial balai dansant, synchronisant leurs mouvements au rythme des taiko (percussion traditionnelle japonaise) parfois agrémentés de portés façon cheerleader.

Fun fact : les groupes oendan sont le plus souvent réservés aux hommes et un jeu vidéo appelé Osu! Tatakae! Ôendan! leur est même dédié. De quoi de prendre de l’avance pour votre prochain match de base-ball au Tokyo Dome.

Ils ont vraiment la classe

2014, Coupe du monde de football au Brésil. Alors qu’au bout des 90 minutes, les Samouraïs Bleus (surnom de l’équipe nationale) perdent leur match face à la Côte d’Ivoire, un seul objectif pour les Nippons venus les supporter sur les gradins du Itaipava Arena Pernambuco : nettoyer les tribunes.

Source : Getty Images

Pour les Japonais, qui apprennent le respect à l’école, il est normal de nettoyer derrière soi après un événement public. En Coupe du monde, c’est devenu une tradition. La classe.

Il n’en fallait pas plus pour séduire les réseaux sociaux, qui ont honoré les Japonais du titre de meilleurs fans du Mondial.

Ils cultivent l’esprit d’équipe

Crédits image : Thearon W. Henderson / Getty Images

Le base-ball est le sport national américain, mais c’est à Tokyo qu’il est internationalement célébré. En tribune du Tokyo Dome, les fans des Swallows (deuxième grande équipe tokyoïte) se livrent à un étrange rituel à chaque home run pour féliciter leur équipe : la danse des parapluies.

Un poil plus classe que les doigts en mousse des stades américains, non ?

En football aussi, les Nippons ont le sens de la performance et de la motivation. Admirez ces fans des Red Diamonds d’Urawa qui n’ont rien à envier aux supporters européens lorsqu’ils portent leur équipe. Frissons.

Ils se déplacent en masse

(c) Flickr - Jeff Boyd

À l’ère du samouraï (Edo, 1600-1868) déjà, les Japonais aimaient parier et jouer de l’argent. Au fil des années, nombre de réglementations sont venues encadrer ces jeux, jusqu’à ce qu’il ne reste aux Nippons que quatre sports sur lesquels parier : les courses de voitures, les courses de vélos, de powerboat et, enfin, les courses hippiques.

Aujourd’hui, les Japonais sont les plus grands fans de courses hippiques au monde. C’est indiscutable. Le public, jeune et passionné, hurle de plaisir à chaque passage des chevaux. Lors des courses prestigieuses, les hippodromes japonais prennent carrément des airs de Beatlemania.

Si vous souhaitez vous frotter de plus près à la ferveur des supporters Japonais, danser lors d’un match de base-ball au Tokyo Dome ou vivre en direct l’arrivée d’un marathon unique, nous vous conseillons de réserver sans plus attendre votre aller-retour au pays du Soleil-Levant, qui accueillera les jeux Olympiques d’été 2020. Move it move it !

V2 - Heroes
  • 0