featuredImage

Un week-end de sports, de Benneteau retraité et de sprint au Rhum

Chaque lundi matin, MOVE IT MOVE IT te propose un résumé de ce qu'il s'est passé sur les terrains, courts et autres gymnases du monde entier.

Le(s) héros : Francis Joyon (et François Gabart)

Les deux marins nous ont offert le sprint le plus serré depuis la première édition de la Route du Rhum. Et c'est finalement Francis Joyon qui a remporté la transatlantique en 7 jours 14 heures 21 minutes et 47 secondes. Pour sa septième participation, et première victoire, il a donc devancé François Gabart qui, lui, a atteint la Guadeloupe en 7 jours 15 heures 8 minutes 32 secondes. Grandiose.

Le chiffre : 80

Soit la minute à laquelle le XV de France a encaissé un essai de Bongi Mbonambi et lâché sa victoire face à l'Afrique du Sud. Au final, les hommes de Jacques Brunel se sont inclinés 29-26. Triste.

Le cocorico : les hockeyeurs sur gazon

Tout le contraire des rugbymen, les hockeyeurs français se sont imposés trois fois en quatre matches contre l'Afrique du Sud, en vue de la Coupe du Monde. Cette dernière aura lieu au mois de décembre en Inde et la France y fera figure de petit poucet. Mais bon, l'espoir est là.

La vidéo : Max Verstappen

Après le Grand Prix du Brésil, le jeune pilote néerlandais en avait gros sur la patate. Il avait l'occasion de finir la course en tête, mais après un accrochage avec Esteban Ocon, il s'est fait dépasser par Lewis Hamilton. En coulisse, Max Verstappen s'en prend donc au pilote français, avant de se faire reprendre de volée par le pilote anglais : "Il était dans son droit. Il n'avait rien à perdre et toi, tout à perdre."

Avec cette victoire, Lewis Hamilton, déjà champion du monde, a également permis à Mercedes de décrocher le titre constructeurs. Champion.

La photo : Roger Federer (et ceux qui participent au Masters de Londres)

Pour le fun, les huit participants à l'explication tennistique finale de 2018 ont participé à un shooting dans le métro londonien. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont tous la classe. Enfin surtout Roger Federer. Et ce, même s'il a perdu d'entrée de jeu contre Kei Nishikori.

Le tweet : Julien Benneteau

Sans commentaire.

Par Ugo Bocchi, publié le 12/11/2018

Copié