Par Ugo Bocchi

Oui, Michael Jordan associé à Fortnite et League of Legends, ça a quelque chose de révolutionnaire. Voilà pourquoi.

C'est un peu comme avec les bitcoins, tout le monde dit que ça rapporte de l'argent, que c'est un secteur d'avenir, sans trop savoir pourquoi, ni comment, mais puisque ça marche, tout le monde s'y met. Et puisque tout le monde s'y met, alors encore plus de monde s'y met. Et pourquoi pas Michael Jordan aussi ? Preuve en est avec sa déclaration, à la suite de l'officialisation de son investissement :

"Je suis très enthousiaste à l’idée d’élargir mon portefeuille d’actions dans le sport avec notamment mon investissement pour aXiomatic. L’eSport est une industrie internationale en pleine expansion et je suis heureux de collaborer avec ce grand groupe d’investisseurs."

Il y a quelques temps, c'était Magic Johnson qui s'était joint au projet. Aujourd'hui, c'est au tour de Michael Jordan. Et, avec lui, c'est souvent un gros shot au buzzer : 26 millions de dollars investis dans le capital d'aXiomatic, groupe américain qui contrôle l'une des équipes les plus importantes de la discipline, la Team Liquid. Au programme pour l'ancien meneur des Chicago Bulls : pas mal de Fortnite et de League of Legends, donc.

Mais ce qu'il faut retenir dans cette histoire, ce n'est pas seulement qu'un cinquantenaire investit dans un milieu qu'il n'a pas l'air de connaître plus que ça. Non, c'est aussi et surtout que Michael Jordan s'est longtemps battu, durant sa carrière, contre l'industrie des jeux vidéos. En cause ? Une exploitation de son image qu'il ne maitrisait pas. Les temps changent.