En courant à 16km/h de moyenne, un Japonais a fracassé le record du 100 km

En ce début de semaine, il a pulvérisé le précédent record du 100 kilomètres de quatre minutes, soit en 6h09'14". Lui, c'est Nao Kazami, il a 35 ans et c'est un runner japonais.

À l'arrivée, toujours la même image : un coureur épuisé qui lève les bras au ciel et traverse le cordon final. Oui, sauf que là, un record vient d'être battu et pas n'importe lequel. Le genre de record qui commençait à dater : celui du 100 km.

En gros, Nao Kazami a maintenu, tout le long de sa course ("les 100 km de Lake Saroma") un rythme de lièvre. Son temps sur les premiers quarante-deux kilomètres (autrement dit, un marathon) est proche du record de la discipline. Et, en lâchant un par un tous ceux qui ont essayé de le suivre, il a réussi à tenir cette allure sur les cent bornes. Soit en moyenne, une foulée proche des seize kilomètres par heure.

Un record qui datait

Le précédent record était également détenu par un coureur japonais. Et il avait également été établi autour du lac Saroma. Il y a vingt ans, Takahiro Sunada parcourait 100 kilomètres en 6h13’33". Un exploit que Nao Kazami vient d'améliorer de quatre minutes. Il a également battu le record de la distance sur piste, détenu depuis 1978 par le britannique Donald Ritchie en 6h10'20". Oui, c'est ce qu'on appelle un exploit.

Par Ugo Bocchi, publié le 28/06/2018