Par Ugo Bocchi

Qui a déjà passé une meilleure journée de boulot que Mason Brayman, agent secret américain ? 

Kersti Kaljulaid a 48 ans, elle est sportive, aime la course à pied mais, surtout, elle est Présidente de la République d'Estonie. Alors, quand elle se rend aux États-Unis, en visite officielle, elle s'accorde un petit plaisir : courir le marathon de New York. Rien que ça.

Mais lorsqu'on est chef d'État, le plaisir n'est jamais simple. Et les services secrets américains ne se voyaient pas laisser Kersti Kaljulaid courir sans protection, même si aucune menace particulière ne pèse sur elle.

Problème : la présidente estonienne est plutôt pas mal entraînée (elle a notamment couru quatre semi-marathons cette année, ndlr). Il a donc fallu trouver un agent capable de terminer les 42,195 kilomètres en plus ou moins quatre heures.

Courir armés

Un appel a été lancé au sein des services secrets américains et Mason Brayman y a répondu favorablement, comme le raconte ce communiqué de presse. Lui-même s'est fait accompagner, au cas où, d'un officier de l'armée, Bill Uher. Car - il faut le préciser - les deux hommes ont quelques marathons derrière eux (56 pour le premier, 28 pour le second, ndlr) et c'est peu dire qu'ils étaient prêts à accomplir cette mission, et ce même s'ils n'avaient jamais couru armés auparavant.

Brayman raconte notamment qu'en plus des gels et de l'eau à porter, il a fallu également se taper un gilet pare-balles et des moyens de communication plutôt très lourds. 

"Je dois courir le marathon de Philadelphie dans deux semaines et, généralement, ce n'est pas conseillé de courir un marathon avant un marathon. Mais bon, c'était une trop belle opportunité pour que je puisse la laisser passer et je savais que je ne courrais pas à un rythme qui m'empêcherait de bien faire à Philly. Je me suis dit que ça pouvait le faire. Et ça l'a fait. J'ai fait mon travail et couru l'un des marathons les plus prestigieux au monde."

De son côté, Kersti Kaljulaid a terminé son marathon en 4h02'40", suivie comme son ombre par ses deux protecteurs et finishers du jour.