Par Ugo Bocchi

Des médecins s'inquiètent des chaleurs estivales sur Tokyo et du marathon olympique à venir. Pour eux, il pourrait "entraîner la mort" de coureurs.

L'été à Tokyo, il peut faire jusqu'à quarante degrés à l'ombre. Par exemple, au mois de juillet de cette année, des milliers de personnes ont été hospitalisées et une trentaine de personnes sont décédées. Des chiffres qui effraient les associations médicales du pays de manière générale, mais aussi en vue du marathon des prochains Jeux Olympiques dans la capitale japonaise.

Kimiyuki Nagashima, un haut responsable de ces associations de médecins, a déclaré aujourd'hui être très inquiet par ces conditions météo estivales. Il parle très clairement d'un risque "mortel" pour les coureurs :

"Nous sommes sérieusement préoccupés (...) Si le risque de coup de chaleur est élevé non seulement pour les athlètes, mais également pour le personnel et le public, il y aura une demande croissante de services d'urgence, ce qui aura de graves répercussions sur les établissements médicaux et les patients réguliers."

Leur solution ? Faire débuter le marathon à 5h30 au lieu des 7h prévues initialement. C'est tout simple, mais ça pourrait, selon eux, éviter un drame. Quoi qu'il en soit, ces médecins en sont sûrs : l'épreuve ne peut pas être maintenue en l'état.