Par Ugo Bocchi

La polémique autour de Colin Kaepernick et du kneeling est toujours d'actualité en NFL. C'est maintenant au tour de Rihanna de s'en mêler.

Ça ne fait jamais mal de le rappeler : Colin Kaepernick, ancien quarterback des 49ers de San Francisco qui avait lancé le mouvement du kneeling en 2016 (c'est à dire de poser un genou à terre pendant l'hymne américain pour protester contre les inégalités et les violences envers les minorités) est toujours sans contrat. Et tout ça, parce qu'il a manifesté sur le terrain des convictions personnelles.

Mais ça n'empêche pas Colin Kaepernick de souvent revenir à la Une des journaux ou bien de recevoir du soutien de la part de différentes personnalités aux États-Unis. D'anciens coéquipiers, adversaires, de journalistes, chanteurs, politiques remettent régulièrement le sujet sur la table. Cet été, l'ancien footballeur américain a par exemple fait l'objet d'une campagne de publicité de la part de Nike, son principal sponsor.

Cette fois-ci, c'est au tour de Rihanna de se joindre au débat. Selon US Weekly, la chanteuse des Barbades aurait refusé de participer au Super Bowl 2019 alors que la NFL et CBS ont tout fait pour la recruter. La raison ? "Elle a dit non car elle ne partage par la position de la ligue concernant la polémique du kneeling" selon une source proche de la star. Et selon les dernières rumeurs, c'est Maroon 5 qui devrait la remplacer. Bref, sans dialogue entre la NFL, ses acteurs et ses joueurs à ce sujet, la polémique semble loin de pouvoir désenfler.