Marathon : la Chine utilisera la reconnaissance faciale contre les tricheurs

Bienvenue dans le futur.

Le week-end prochain, sur le marathon de Kunming, dans le sud de la Chine, ce sera l'attraction principale. La grosse innovation. La première expérimentation, également et c'est assez malheureux... Un système de reconnaissance faciale qui sera capable de reconnaître et différencier les 6000 participants sur plusieurs points de contrôle, dont l'arrivée. Le but ? S'assurer qu'aucun coureur ne prenne de raccourci ou fasse appel à un double.

Car dans l'Empire du Milieu, plus qu'ailleurs, la fraude est largement répandue sur les différents marathons, et autres courses, du pays. En 2010, à Xiamen, trente marathoniens ont été disqualifié après avoir fait appel à des sosies ou avoir coupé une partie du trajet en bus. Idem, le week-end dernier à Shenzhen : pas moins de 258 tricheurs ont été démasqué. 

À Kunming, les participants devront donc "apporter un document d'identité valable et se soumettre à une vérification par un système de reconnaissance faciale"  selon Chine Nouvelle, l'agence de presse officielle du gouvernement. Pionnière dans cette technologie, l'Empire du Milieu l'utilise notamment dans les aéroports ou certains restaurants pour traquer les délinquants et criminels. Super ambiance, donc.

Par Ugo Bocchi, publié le 03/12/2018