Brand

Sport activity with pet. Canicross exercises. Man runs with his beagle dog

featuredImage

Les 5 comptes Insta à suivre sur le canicross

Le canicross a aussi ses ambassadrices sur Insta. Voici les 5 comptes à suivre si vous aimez courir avec votre chien.

Andreea - @Runwithyoudog - 25,5k abonnés

Avec Andreea et Whiskey, son border collie, vous découvrirez le monde du canicross avec le sourire. Son message est plutôt simple :  « La vie est déjà assez sérieuse, il faut s'amuser et prendre du bon temps, confie-t-elle. Les chiens et le sport sont, pour moi, une thérapie pour tout, tant qu'on est en bonne santé l'un et l'autre. Une journée de travail compliquée ? Un chagrin d'amour ? Un conflit avec sa meilleure amie ? Il suffit de prendre son chien et ses baskets et on oublie ça en quelques minutes, on fait le vide dans sa tête, on ouvre son cœur à des nouvelles expériences et on reçoit une bonne décharge d’endorphines puis tout va mieux. »

Vous découvrirez des conseils sur la pratique du canicross, ses ressentis après ses sorties avec Whyskey, et parfois de petites astuces nutrition pour que votre chien profite au mieux. Vous pourrez la croiser au détour des sentiers du bois de Vincennes.

La jeune maman qui a déjà 2 marathons à son actif n’est jamais à court de belles histoires à raconter, et vous montre même qu’un chien peut également servir de boussole : « Pendant une sortie à la campagne, nous profitions des champs et du chant des oiseaux avant le lever du soleil  et je me suis retrouvée avec ma montre GPS en panne de batterie. Mais grâce à Whiskey et son super odorat canin, nous avons retrouver la bonne route et revenir à notre point de départ. En plus d’être mon running buddy, coach et garde du corps, il est devenu mon GPS ! »

Voir cette publication sur Instagram

De retour à #Paris, on est plus motivés que jamais pour le #challenge #Road2IFA 👍😊 Vous courez, vous faites du vélo ou vous nagez ? Publiez vos séances avec #Road2IFA et #teamDEEBOTFrance pour tenter de gagner un suprr aspirateur robot et ne plus avoir à faire le ménage ! L'objectif est faire le plus de fois les 529km qui séparent Berlin de Dusseldorf ☺ pour y amener virtuellement le robot avant le 5 septembre. Statistiques de votre application mobile, montre de sport ou photos de run à l'appui, intégrez la #teamDEEBOTFrance en compétition avec l'Allemagne, l'Angleterre et l'Espagne. Pour nous c'était 6.8km ce matin avec des courbatures de l'espace après le #bodypump d'hier 😂 A vous de jouer ! 📸 par mon amie @flotografa ❤

Une publication partagée par Andreea & Whiskey (@runwithurdog) le

Margot - @Margot_dvg - 19,3k abonnés

Depuis qu’elle a lancé son compte Insta en 2016, elle parle de sa passion du canicross avec son beagle nommé Loxen et veut montrer que « l’on peut partager ses sorties running avec son chien, même s’il ne fait pas partie des races de prédilection (huskies, alaskans ou braques)». Elle a même remporté une course de canicross en catégorie féminine avec son beagle, même si l’organisation n’avait «pas prévu de classement spécifique pour les femmes».

Loxen l’accompagne partout, même pendant ses fractionnés en côte ! «Le canicross a aidé Loxen à se dépenser et à avoir moins peur de son environnement, explique Margot. De mon côté, cela m’a permis de faire de très belles rencontres et de créer un lien unique avec ma petite boule de poils aux longues oreilles ». Inutile de vous dire que Loxen était sur la ligne d’arrivée lorsque Margot a terminé son premier Half Ironman à Vichy en août dernier.

Margot évoque également sa vie de sportive avide de nouveaux défis et de toutes ses problématiques. Elle le fait avec un discours touchant et sincère qui fait comprendre qu’elle est dans le vrai. Elle n’hésite pas à évoquer des soucis de vie, compliqués à sortir pour certains, qui parleront à la plupart d’entre nous.

Voir cette publication sur Instagram

Je reçois très régulièrement en messages privés des questions sur ma vie en appartement avec Loxen (quand j’étais à Lyon 🏢), comment je fais pour gérer son bien être et mes horaires de boulot, comment est ce que nous lui avons appris à restée seule et comment on a commencé le #canicross .. Toutes ces questions, j’y ai répondu il y a un an avec Manon (@gooddoggy.educ 🥰🐶) en vidéo 🎥 et les réponses sont toujours d’actualité ! Alors je vous remets le lien dans ma bio ☝🏻il y a une vidéo sur l’éducation et une vidéo sur le canicross que vous pouvez retrouver sur ma chaîne YouTube ➡️ Margot Dvg ! (Et si ça vous plaît, un petit abonnement en plus sur la chaîne ça fait toujours plaisir 😊 !) ~ 📸: @mans_dvg 🥰 - #happyrunningcrew #betedecourse #beagleoftheday #educationcanine #igrunneuses #runwithdog #instarunfrance #girlslove2run #roadtothedream

Une publication partagée par Margot (& Loxen 🐶 )💐 (@margot_dvg) le

Loretta - @Betedecourse - 7,1k abonnés

Loretta a découvert le canicross en cherchant une solution pour que son braque de Weimar arrête de traquer les bêtes à poils et à plume lorsqu’ils partaient courir ensemble dans la forêt. Le harnais s’y prêtait parfaitement bien. « J’ai été conquise par ce sport et par les sensations qu'il procure, confie Loretta. Nous avons donc continué en allongeant de manière très progressive la durée de nos sorties, leur kilométrage et leur fréquence. » Aujourd’hui, le tandem fait jusqu’à 50 km par semaine, et pas mal de courses ! Loretta et Lupo ont même gagné la dernière course à laquelle ils ont participé, au Canicross des Amazones, parcourant 6,85 km en 21 min 47, avec une moyenne de 3min10/km. Le nom du compte Insta n’est pas volé !

Cela commençait pourtant difficilement pour le braque de Weimar, qui s’est fracturé la patte à deux endroits lors d’une balade dans un parc à l’âge de 7 mois. Aujourd’hui, il court avec deux plaques métalliques et 12 vis dans la patte, et tout se passe bien !

En lançant son blog en 2016, en même temps que son compte Insta, Loretta se disait « que ça manquait d’infos sur le canicross et que ce qu’elle faisait pouvait intéresser d’autres mordus de la discipline ». Elle livre ses compte-rendus de course, des récaps de leurs sorties et donne de la bonne humeur à ses followers. Elle glisse également pleins de conseils avisés sur la pratique du canicross.

Voir cette publication sur Instagram

Bonjour les #betedecourse, 10,5km • 5'20/km • 56' ⏱ Comme j'ai eu l'impression de me faire rouler sur la marchandise l'an dernier à cause de ma grossesse, j'ai bien l'intention de mettre les bouchées doubles cette année 🎅🍾🍷🍸 Et pour être sûre que mon plan fonctionne, j'ai mis toutes les chances de mon côté : run le 24 avant d'avoir la flemme et la gueule de bois, poches de lait sorties du congélo pour éviter de refiler la dite gueule de bois à ma fille de 7 mois au réveil demain matin 😆 Profitez bien chez vous également ! Lupo se joint d'ailleurs à moi pour vous souhaiter un excellent réveillon et un joyeux Noël 🎁🎄😘 . . . . . #canicross #running #teambetedecourse #courseapied #courir #mamansportive #braquedeweimar #runneuse #instarunfrance #dare2b #weimaraner #athletisme #amiens #allaitement

Une publication partagée par 🐶🙋🏻 Lupo & Lo (@betedecourse) le

Chloé - @chloerunwild - 7,3k abonnés

À seulement 22 ans, Chloé est déjà une canicrosseuse aguerrie et partage sa vie entre la France et l’Espagne, toujours accompagnée de ses deux lévriers. Lorsqu’elle a découvert le canicross, elle ne pouvait plus s’en passer : « Courir avec mes chiens me permet de créer une connexion spéciale et très forte. Grâce à cela, j’allie également mes deux passions dans la vie : le sport et les animaux. On prend du plaisir et on souffre ensemble. Quand l’une est fatiguée, l’autre la soutient et vice-versa. » Du soutien, elle en aura bien besoin car elle prépare sa première course de 100km, la CCC, qui aura lieu à la fin de l’été. Cette fois, elle ne sera pas accompagnée de l’un de ses compagnons !

Elle partage sur son Insta « le bonheur de partager ses activités sportives avec son chien, et la forte complicité qui en découle ». Des émotions qu’elle a pu ressentir puissance 1000 lors de sa première compétition de canicross : « Maïa nous a fait remporter la course et au moment de passer la ligne d’arrivée, elle s’est arrêtée, s’est tournée vers moi et m’a sauté dans les bras. Je me suis écroulée au sol, à bout de souffle. Elle s’est alors allongée sur moi et m’a léché le visage pendant 5 minutes jusqu’à ce que j’arrive à reprendre mes esprits. Ça restera l’un de mes plus beaux souvenir.»  

Vous aurez peut-être la chance de croiser Chloé et ses lévriers sur les magnifiques sentiers de la Sainte-Victoire ou du Mont-Ventoux, ou bien dans la Sierra Calderona si vous êtes en virée du côté de Valence en Espagne.

Floriane - @Canicrosseuse21 - 2,7k abonnés

En plus d’être une passion, le canicross a été salvateur pour Floriane, qui a commencé à courir avec son border collie il y a environ 5 ans. « Avec Nala, nous sommes une véritable équipe, confie-elle. Il y a un lien spécial qui se développe, une véritable relation de confiance et c’est ce qui nous a permis de remporter des victoires. En compétition, mais également sur moi-même, car le canicross est l’un des facteurs qui m’a permis de surmonter mes troubles du comportement alimentaire. »

À travers son compte Instagram, elle veut partager ses connaissances sur le canicross : « Courir avec son chien peut paraître simple, mais il y a tout de même quelques règles à connaître. En terme d’équipement ou d’organisation par exemples. Je souhaite partager tout cela, et échanger avec les passionnés de ce sport. »

Si cette année, elle est devenue maman de deux jumelles et a donc un peu stoppé le canicross, Floriane a depuis repris, commençant par du canimarche et se dirigeant progressivement vers du canivtt et du canicross. Elle a même retrouver le goût de la compétition sur le trail du vieux Semur en janvier, qui était ouvert aux canicrosseurs. Vous aurez peut-être la chance de la croiser autour des vignes de la Côte-d’Or.

Par Asics, publié le 11/02/2019