Author banner

Par Asics

Peu importent les règles, la raison ou le score, l’essentiel c’est de bouger.

Pratiquée dans tous les pays du monde, la randonnée peut vous emmener dans des lieux fascinants. En voici quelques-uns parmi les plus fous.

La randonnée n’est pas seulement un moyen de se dépasser physiquement et mentalement. C’est aussi et surtout une bonne façon d'explorer des paysages de taré tout en faisant bosser l’ensemble de vos groupes musculaires. Mais pour ça, il vous faut changer régulièrement de parcours.

Car même si le célèbre GR20 corse et le mythique GR65, le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, méritent d’être faits et refaits, rien ne vaut de nouvelles découvertes. C’est pour ça qu’on vous a fait une petite sélection de randonnées exceptionnelles et méconnues à travers le monde. Faites chauffer vos pompes de marche et vos abducteurs.

Lares, l’autre itinéraire du Machu Picchu

© Getty

Période optimale : De mai à octobre

Niveau de difficulté : 4/5

Pays : Pérou

Oui, visiter la mythique cité inca du Machu Picchu est hallucinant. Mais s'y rendre en passant par les accès traditionnels qui regorgent de touristes n’est pas très original. Heureusement, il existe une alternative : le trek de Lares. Trois jours de marche, une altitude atteignant 4 600 mètres, des points de vue ahurissants et un parcours où les locaux sont plus nombreux que les étrangers : Lares est un itinéraire aussi éprouvant qu’enrichissant.

Attention quand même à bien laisser quelques jours à votre corps pour s’habituer à l’altitude avant de vous lancer dans cette randonnée. L’altitude moyenne est élevée et vous devrez parfois enchaîner des sessions de grimpe longues de plus de dix kilomètres. À ne pas sous-estimer, donc.

Le Congost de Mont-Rebei, le grand canyon d’Europe

© Getty

Période optimale : Tout le temps, excepté lors des grandes chaleurs, des grands froids et des fortes pluies

Niveau de difficulté : 2/5

Pays : Espagne

Beaucoup moins loin de notre bonne vieille France mais pas moins spectaculaire que Lares, le Congost de Mont-Rebei – sobrement surnommé "le Grand Canyon d’Europe" – est un itinéraire immanquable de la randonnée européenne. Et ce même si cette hallucinante gorge qui sépare l’Aragon et la Catalogne ne ressemble pas vraiment à son cousin américain.

Mais vous y trouverez sans aucun doute de quoi vous fracturer les rétines et faire exploser votre Instagram. Et pour cause, il s’agit de l’un des plus beaux paysages que l’Europe ait à offrir. Plutôt facile et ne prenant pas plus de six heures, c’est une rando que l’on peut partager avec les kids un peu solides et les darons. Et parfois, ça fait franchement du bien.

Baïkal, le labyrinthe sibérien

© Getty

Période optimale : De mai à septembre

Niveau de difficulté : De facile à très difficile

Pays : Russie

Soyons bien clairs, s’il y avait un game des étendues d’eau, le lac Baïkal en serait le boss de fin. Lieu sacré des premiers peuples de la région et plus grande réserve d’eau douce du monde, ce lac de près de 32 000 kilomètres carrés est un monde à lui tout seul et est donc entouré de centaines de chemins de randonnée.

Ce lac est tellement grand que de vastes zones l’entourant restent mal explorées et ne demandent qu’à être balisées par des randonneurs chevronnés. Plus d’une vingtaine de campagnes sont organisées chaque année pour explorer de nouveaux itinéraires afin de les marquer. Un défi à la hauteur des plus déterminés d’entre vous. Si vous êtes de ceux-là, ne vous privez pour rien au monde : c’est une expérience de plus en plus rare à notre époque.

GR 5, l’Europe du nord au sud

© Getty

Période optimale : Printemps-été

Niveau de difficulté : 5/5 (si vous le faites d’un bout à l’autre)

Pays : Pays-Bas, Luxembourg, Belgique, Suisse, France

Cinq pays, 2 600 kilomètres et plusieurs semaines de marche, voilà ce que vous réserve le sentier de grande randonnée n° 5 si vous décidez de le parcourir entièrement, soit de la mer du Nord à la mer Méditerranée. Jouant avec les frontières autant qu’avec vos mollets et votre souffle, cet itinéraire mythique vous fera découvrir aussi bien les Pays-Bas que le Luxembourg, la Belgique, la Suisse et la France.

Concernant cette dernière, vous traverserez notamment les Vosges, le Haut-Jura et les Alpes dont le Queyras et le Mercantour. Bref, vous en apprendrez pas mal sur vos voisins, Français ou pas, sur la France et sur vous-même. La définition d’une bonne randonnée, donc.

Le West Highland Way, l’Écosse de Braveheart

© Getty

Saison optimale : D’avril à octobre

Niveau de difficulté : 3/5

Pays : Écosse

Si les châteaux hantés, les monstres des lacs et les guerriers avec kilt, cheveux longs et épées de 40 kg vous ont toujours fait vibrer, le West Highland Way est fait pour vous. Bien sûr, rien ne garantit que vous les verrez tous. Mais vous pouvez être certain de traverser 194 kilomètres dans une atmosphère située entre Braveheart, Valhalla Rising et Games of Thrones.

De quoi contenter les plus geeks des marcheurs donc, mais pas que. Les autres pourront simplement profiter des paysages à couper le souffle de l’un des pays les plus sous-estimés du Vieux Continent. Que du bon donc.

Vous devriez désormais trépigner d’impatience à l’idée d’affronter l’un de ces parcours, peut-être même tous. Un impératif avant de vous lancer : vous équiper. Pour vous aiguiller, on suggère d’aller faire un tour chez notre partenaire Asics, dans la catégorie trail running. Vous y trouverez certainement chaussure à votre pied !